Erlaube mir

ERLAUBE MIR, Johannes Brahms

 

Laisse-moi, douce jeune fille,

Marcher dans le jardin,

Que je puisse regarder

Les roses si belles.

Laisse-moi les cueillir,

C’est le bon moment :

Leur beauté, leur jeunesse

Ont enchanté mon cœur.

 

Ô jeune fille, ô jeune fille,

Enfant solitaire,

Qui a gravé la pensée

Sur ton cœur

Que je ne regarderai ni le jardin

Ni les roses ?

Tu est le délice de mes yeux,

Je dois le confesser.