Poyi, avec traduction et prononciation

Poyi  /   Poï

Paul-André Gaillard

 

L’orthographe du patois gruérien, longtemps laissée au bon gré de chacun, a été codifiée dans un dictionnaire. C’est cette orthographe (et pas celle de la partition) qui est utilisée ici, au motif que cela permet de donner en même temps des règles de prononciation. Voir ci-dessous.

 

poyi            alper, ou monter à l’alpage

la poya      la montée à l’alpage

lyôba         cri par lequel l’armailli appelle ses vaches pour la traite

 

1.

Pê le tsan di balè hyotsètè

Lè djithè dyon i j’armayi

Vinyidè ti chu chtou rotsètè

Li è le momin dè li trintchi

 

1.

Par le chant des belles clochettes

Les pâturages de basse altitude disent aux armaillis

Venez tous sur ces rochers

Il est le moment de le fabriquer (le fromage)

Refrain

Lyôba don por aryâ

Lyôba don por aryâ

Li è le tsan le pye bi,

le pye dygno d’invide,

Li è le tsan le pye bi,

le pye dygno d’invide.

 

 

Venez donc pour la traite

Venez donc pour la traite

Il est le chant le plus beau

Le plus digne d’envie

Il est le chant le plus beau

Le plus digne d’envie

 

2.

Lé bâ ou bri dè la chenaye

Lè j’armayi chè chon lèvâ

E dzoyà li an montâ Bataye

Por’alâ i mon j’èlèvâ

 

2.

Là en-bas au bruit de la sonnaille (cloche de vache)

Les armaillis se sont levés

Et joyeux ils sont montés à Bataille (lieu dit)

Pour aller aux monts élevés

3

Tyin trèjouâ din ouna kolâye

Le chèré, no chê po l’evê

Ouna bala mota chalâye

Règalèrè bin di bordzê

 

3.

Quel trésor dans une traite

Le sérac nous sert pour l’hiver

Une belle meule salée

Régalera bien des bourgeois

4.

Kan le kyô l’è din la tsoudêre,

L’amuirà rètin le brètsekyô

Le farè mourâ chin foumêre,

è demindze le prindrè avô

 

4.

Quand la présure est dans la chaudière

L’amoureux retient l’écume de lait caillé

Le fera murir sans fumée

Et dimanche le prendra en-bas.

Le patois est une tradition orale qui, normalement, se transmet de génération en génération.

Dans le canton de Fribourg, cette transmission a été interrompue en 1886, quand les autorités ont interdit le patois à l’école et veillé à ce qu’il soit mal vu partout ailleurs. Cette interdiction n’a été levée qu’en 1961.

Aujourd’hui le patois est à nouveau parlé, enseigné, et publié ‒ Le Piti Prinhyo, d’Antoine de Saint-Exupéry, est sorti en librairie il y a quelques mois.

 

Prononciation du patois gruérien

 

Le patois se prononce comme il s’écrit. Il n’y a que trois exceptions

 

â       se prononce comme port, sort

th      comme home en anglais, ou comme l’article anglais the (avec la langue entre les dents)

hi      se prononce comme nicht en allemand

 

Pour le reste, c’est logique et facile :

 

e       e comme le chien, ou muet           jamais lè

é       comme santé

è       comme parfait

ê       comme tête

a       ouvert, comme passé

à       comme sâle

o       ouvert, comme bol

ô       fermé, Paule, saule

u       comme dur, sur

an     un seul son, comme chant           pas deux sons comme dans Anne

in      un seul son, comme pain              pas deux comme fine

eu     un seul son, comme deux,

on     un seul son, comme monde         pas deux comme bonne